Archives par étiquette : Rbx Mag

Jérôme Dumont « dir comm » de Roubaix : une vraie bonne nouvelle !

Jérôme Dumont (photo Nord Eclair)

Jérôme Dumont (photo Nord Eclair)


C’était quasiment devenu le secret de Polichinelle, au moins dans la twittosphère roubaisienne; Guillaume Delbar l’a officialisé dans un tweet ce soir et l’intéressé lui-même dans un post de blog : Jérôme Dumont rejoindra la ville de Roubaix en tant que dir comm (directeur de la communication) début juin. Et c’est une vraie bonne nouvelle !

Alors certes, les beaux esprits me diront que ce n’est pas avec un RbxMag un peu plus sympa et des affiches municipales un peu mieux troussées qu’on changera le quotidien des roubaisiens, habitants de la ville la plus pauvre de France, etc. Et c’est déjà à la fois un peu vrai et un peu faux.

Rbx mag (mars 2010)

Rbx mag (mars 2010)

Car s’il est évident qu’un directeur de la communication n’a aucune action directe sur le logement, le ramassage des poubelles ou l’insertion professionnelle, l’idée toute faite de « ville la plus pauvre de France » qui colle à Roubaix comme le sparadrap au doigt du capitaine Haddock, c’est typiquement un sujet de communication. Et si l’on arrive, bien mieux que maintenant, à faire passer dans l’opinion le message que Roubaix c’est aussi les talents de la jeunesse, les richesses d’un patrimoine, un tissu associatif d’une vitalité incroyable, une vie économique hors norme vu la taille de la ville, on aurait déjà fait beaucoup pour le renouveau de la ville.

On aura fait beaucoup, car il s’agit avant tout pour Roubaix d’être encore plus attractif pour les entreprises et leurs salariés. De retrouver la confiance des enseignes de commerce pour qu’elles réinvestissent la ville. D’avoir des bailleurs sociaux qui ne prennent pas la ville pour la 5ème roue du carrosse. De redonner suffisamment de fierté aux roubaisiens pour qu’ils donnent eux-mêmes à la ville la force de rebondir.

Et si quelqu’un peut y arriver, c’est bien Jérôme Dumont. Il a fait ses armes à la dure école de la communication de la grande distribution. C’est un très grand professionnel. Mais avant tout, c’est un fin connaisseur et un passionné de Roubaix. Peu de villes en France génèrent un tel attachement que Roubaix, et Jérôme en est un des plus remarquables ambassadeurs.

Le talent de Guillaume Delbar pendant la campagne a été d’assembler une équipe très diverse et de réussir à la faire travailler ensemble; il confirme aujourd’hui qu’il a le don de faire venir à lui les talents de la ville. C’est peut-être ce dont elle a le plus besoin aujourd’hui.