Archives par étiquette : Mimi the Clown

Crazy in #Mons2015 avec les roubaisiens de Art Point M !

C’était samedi 24 janvier dernier la soirée d’ouverture de Mons2015, capitale européenne de la culture, et je n’ai pas résisté à l’envie d’aller voir ce que nos voisins belges avaient concocté…

Crazy House, by Thanh

Crazy House, by Thanh

Pas de parade d’ouverture à la Lille 2004, il paraît que les rues du centre ville étaient trop étroites pour ça, mais plutôt la proposition d’une libre déambulation d’un point à l’autre de la ville, où des installations, spectacles ou concerts étaient proposés ça et là. Gros succès de cette déambulation, on attendait 100000 personnes, j’aurais bien du mal à dire s’ils étaient bien là malgré le froid de janvier, mais en tout cas la ville avait une ambiance festive qui faisait plaisir à voir.

Toute préférence locale mise à part, je dois avouer que l’endroit qui m’a largement paru plus pertinent que les autres, c’est la Maison Folie qu’occupent Fanny Bouyagui et les roubaisiens de Art Point M (oui, ceux qui font aussi la Braderie de l’Art…), judicieusement rebaptisée « Crazy House ». A l’intérieur du bâtiment, on suit un circuit digne d’un parc d’attraction, où à chaque station une installation, une animation ou une performance nous est proposée. Et quelles performances !

Mimi the clown orne la façade de la Crazy House

Mimi the clown orne la façade de la Crazy House

On démarre par découvrir la décoration du bâtiment, revue par Mimi The Clown, un habitué de la scène lilloise, dont les visages de clowns inquiétants trouvent ici une force et une dimension assez surprenante. Une gigantesque installation de figurines en céramique est le premier point fort en intérieur, autour de laquelle on peut noter sur une petit morceau de carton un voeu, qui sera accroché quelques minutes après sur un arbre à voeux multicolore, qui porte rapidement des centaines de petits cartons rouges qui volent au vent. Superbe image.

Sans décrire l’intégralité de ce que Art Point M avait concocté, on notera un tatoueur qui officie en live sur une jeune fille en lui tatouant le « slogan » de la soirée, « We see things as we are ». Une pièce très intrigante, sur le thème de Peau d’Âne, voit le film culte de Demy diffusé sur un écran, tandis que dans la pièce, recouverte de végétation sur les murs et le plafond, une princesse argentée se morfont sur un lit à baldaquin. Calme, méditatif et troublant.

Et juste après, à l’opposé exact, le clou de la visite, une pièce violemment éclairée en vert, saturée de fumigène, où une techno assourdissante est diffusée, et au milieu de la pièce Olivier Dubois, habillé en ballerine, le corps recouvert de strass, entre danse et transe, tour à tour éruptif, agressif, charmeur,  ironique, chaloupé, rythmé, effondré, et prêt à recommencer. Magistral.

 

Quelques jours plus tard, au même endroit, Art Point M organisait un « opéra culinaire« . De quoi s’agissait-il ? D’une confrontation loufoque et délicieuse entre une cantatrice, un performer et artiste de cabaret londonien, Jonny Woo, et d’un repas concocté par les jeunes chefs lillois du collectif « Mange-Lille« . Le tout fonctionnait admirablement bien, les papilles, les oreilles et les yeux se régalaient, avec un clin d’oeil particulier pour la reprise foutraque de Get Lucky par Jonny Woo, un vrai plaisir.

 

Une mention particulière pour le plat principal, concocté par Steven Ramon, qui évoquait fort judicieusement le drapeau belge :

A l'envers, à l'endroit; le plat de Steven Ramon

A l’envers, à l’endroit; le plat de Steven Ramon

 

Enfin, samedi soir, un « Remix » des créations de mode était proposé sous forme d’un défilé; bien sûr un peu décalé. Tenues poétiques, politiques, masques, messages, l’ensemble était varié et riche; et pour finir une très impressionnante tenue-drapeau qui a fait forte impression.

La semaine de résidence d’Art Point M, qui représentait « Lille », s’achève en beauté;  à venir bientôt 4 jours consacrés à Londres, avant Casablanca, Tokio et plein d’autres encore. Bravo à Art Point M pour ce lancement en beauté, et à bientôt à Mons !