Archives par étiquette : Jocya Vancoillie

Jocya Vancoillie (Willems) : des évolutions du « métier » de Maire

Jocya Vancoillie

Je me garderais bien de m’immiscer dans la politique locale de Willems, dont j’ignore à peu près tout d’ailleurs.
Néanmoins, l’article de Nord-Eclair paru samedi 16 novembre, propos recueillis par Florent Moreau, m’a paru intéressant à plus d’un titre, pour ce qu’il révèle et souligne de l’évolution de la fonction du maire et du politique en général; et les remarques de Jocya Vancoillie me semblent assez pertinentes. Par exemple :

« Paul Deffontaine, les Willémois avaient l’habitude de le voir sur son tracteur. C’était normal, mais on n’est plus à cette époque-là. Je suis mère de famille, j’ai deux jeunes enfants et je n’ai pas la même façon de concevoir la fonction d’élue. Si on veut des élus normaux, accessibles, il faut qu’ils aient une vie normale. »

Effectivement, si l’on veut des élus qui nous ressemblent, il faut aussi accepter qu’ils aient un mode de vie qui nous ressemble. En clair, ils ont un boulot, une famille, et attendre d’eux une disponibilité permanente est illusoire et trompeur.
Plus en profondeur, le modèle de l’élu patriarche, qui veille sur son tracteur à la bonne marche de sa commune, personnellement c’est un modèle paternaliste que je récuse.
Enfin, la féminisation et le rajeunissement du personnel politique impliquent tout autant ce genre de conséquences.

 » Je ne voulais pas être un maire qui demande à ses administrés de se mettre à ses pieds. Je ne suis pas le notable, la première magistrate qui octroie une entrevue le samedi. En plus, j’ai remarqué que ce créneau horaire n’était pas idéal, car il empêchait le maire d’être présent à certaines manifestations. J’ai donc institué la prise de rendez-vous. »

Jocya Vancoillie a à la fois tort et raison sur ce sujet. La « permanence » du Maire, c’est effectivement un peu aller à confesse, un peu comme la cérémonie où le vassal vient témoigner de sa soumission au suzerain. D’un point de vue personnel là aussi, je ne m’imagine pas faire la queue comme au guichet de la sécu si j’ai besoin de voir le maire, et il me semble en effet bien plus digne et efficace de prendre tout bonnement rendez-vous.
Il est cependant possible que la maire de Willems manque ici de sens politique. Instituer un rituel de contact direct, une possibilité de porte ouverte, c’est sans doute aussi constitutif du mandat de maire, qui est sans doute le seul responsable politique qui peut se targuer d’un vrai contact avec ses administrés.

280px-Église_de_Willems

« Ce que je veux dire par là, c’est que je considère qu’il s’agit d’un vote bidon. Que représentent treize personnes dans une commune ? Ce ne sont pas les militants socialistes qui doivent me juger, ce sont les Willémois. Si j’avais une déformation politicienne, j’aurais demandé à ma famille et mes amis de prendre une carte au PS avant le 6 avril, pour qu’ils puissent voter. »

Là, il est clair que Jocya Vancoillie oublie qu’être élue d’un parti, c’est respecter ou du moins jouer avec les règles du parti. Qu’elle considère que les manoeuvres d’appareil indispensables à la survie dans un parti structuré ne sont pas sa tasse de thé, c’est parfaitement entendable et légitime. Mais elle doit alors assumer une candidature sans étiquette. Ses adversaires internes ont clairement mieux manoeuvré qu’elles, elle n’a pas beau jeu de remettre en cause la légitimité du vote des militants PS.
En clair : oui, même dans une commune de la taille de Willems et ses 3015 habitants, il faut reconnaître que vouloir détenir et conserver un mandat politique nécessite parfois quelques procédés pas forcément élégants (encarter sa famille…) mais qui permettent de s’assurer la légitimité politique d’un parti avant de solliciter les suffrages des électeurs. Et n’est-ce pas finalement chose normale que d’estimer que le maire doit avoir ce type de compétences, lui dont le rôle sera entre autres de promouvoir, mettre en avant et défendre sa ville dans les décisions de la Communauté Urbaine, autrement plus retorse que la section locale du PS ?

On suivra donc avec intérêt la campagne à Willems…