Archives par étiquette : Jean-Baptiste Lebas

Abba The Museum vs. Musée La Piscine !!!

Mes vacances estivales m’ont mené à Stockholm, et entre autres à une des nouveautés muséales de la ville : Abba the Museum. Je ne résiste pas à l’envie de faire un banc d’essai un peu #WTF avec un autre musée bien connu : la Piscine à Roubaix…

  1. Les environs

D’un côté, Skansen, l’île aux Musées de Stockholm, à quelques pas du Vasamuseet, l’extraordinaire musée où un galion du 16ème siècle dans un état de conservation incroyable vous attend. Sans compter la galerie d’art contemporain Absolut et le Musée Nordique. Bref, du lourd. Mais en soi l’endroit n’a rien de charmant.

Abba à Skansen

A Roubaix, le cadre majestueux de l’avenue Jean Lebas, la gare d’un côté, l’hôtel de ville de l’autre, l’Ensait en face. Le charme opère, même si les environs sont un peu moins flatteurs qu’à Stockholm.

Roubaix - Façades colorées Boulevard Jean Lebas

Roubaix – Façades colorées Boulevard Jean Lebas

2. Le bâtiment

Pour Abba the Museum c’est simple : absolument aucun intérêt, tout le musée est dans des pièces aveugles en sous-sol. Cela dit, belle mise en scène…

20150807_120932

 

Pour la Piscine : on n’insistera pas sur le formidable « effet wow » du Grand Bassin de ce qui était sans doute la plus belle piscine de France…

Le-grand-bassin1

 

3. Le prix d’entrée.

Toute la différence entre un musée public et un musée privé. Abba, disons 20 € par adulte, La Piscine 9 € avec l’expo temporaire, et encore de nombreuses réductions possibles…Le contribuable suédois n’apporte pas son obole à Abba – et c’est normal.

4. Les collections

Match nul : difficile de comparer la guitare dorée de Waterloo avec La Petite Châtelaine, ou le piano blanc de Bjorn et Benny avec un paysage de Van Dongen.

20150807_122340

La Petite Châtelaine, Camille Claudel (photo Musée La Piscine)

La Petite Châtelaine, Camille Claudel (photo Musée La Piscine)

5. Interactivité et réseaux sociaux

Certes, la Piscine est dans le top 3 des musées de province pour son nombre de fans Facebook, une extraordinaire performance due aux Amis du Musée, certes.

Mais en face, pour Abba the Museum, c’est une débauche de moyens, de dispositifs, d’occasions qui sont proposées au visiteur : du classique panneau découpé où l’on met sa tête, à l’enregistrement vidéo ou karaoké à partager directement en ligne, ou encore du morceau à remixer. Du beau travail.

20150807_124844

 

Conclusion

Au final, malgré de bons points, dans ce banc d’essai ultra scientifique et pas du tout biaisé, Abba the Museum est nettement battu par Musée La Piscine, une belle performance roubaisienne !