Archives par étiquette : Bibliothèque numérique de référence

Parce que « La Grand’Plage » sera bien plus qu’une médiathèque à Roubaix…

Nous voulions garder le nom secret jusqu’à la réouverture de l’équipement, malheureusement l’information a fuité aujourd’hui dans la presse, je confirme donc que la médiathèque de Roubaix aura donc, comme dit Nord Eclair « un vrai nom » et s’appellera à partir du mois de septembre « La Grand’ Plage ».

Le futur rez-de-chaussée de La Grand'Plage

Le futur rez-de-chaussée de La Grand’Plage

Pourquoi ce nom a priori surprenant ?

Parce que nous voulions signifier que 35 ans après son ouverture, le lieu allait radicalement changer dans sa disposition (l’implantation sera très largement revue), dans ses usages (introduction du libre emprunt et restitution des documents grâce à la technologie RFID), dans ses horaires d’ouverture…

Parce que nous voulions changer le nom aussi pour bien montrer que la vocation du lieu était bien plus large que celle d’un endroit de prêt de documents : aussi un lieu de programmation culturelle, de rencontre, de convivialité, de découverte, de restauration, de concert, de soutien scolaire, et bien d’autres choses encore. Bref, un équipement culturel à part entière, et quel meilleur moyen de le dire qu’en le dotant d’un nom spécifique ?

Parce que tout cela est l’aboutissement d’une démarche de large consultation menée l’été dernier, que je décrivais en toute transparence dans un post du 5 juillet, « Et si on trouvait ensemble un nouveau nom à la médiathèque de Roubaix » ? Des ateliers ont associé des usagers, des employés de la médiathèque, des acteurs de la culture et du monde du livre de Roubaix, des services municipaux; ils ont réfléchi ensemble aux valeurs de la médiathèque, à ce qu’elle voulait dire et défendre; ils ont brainstormé sur quantités de noms possibles; et qu’au terme de cette démarche de co-construction, c’est ce nom de  » La Grand’Plage » qui a remporté les suffrages du comité de sélection. Je précise que ce comité était constitué de la directrice de la Médiathèque, du directeur de la Culture de la Ville, du directeur de la Communication, et des 2 élus en charge du dossier, Véronique Lenglet et moi-même.

Un changement bientôt à prévoir sur la façade...

Un changement bientôt à prévoir sur la façade…

Parce que « La Grand’Plage » n’a rien à voir avec une médiathèque, et alors ? Clio n’a rien à voir avec une voiture, La rose des vents n’a rien à voir avec une scène nationale de théâtre, Amazon n’a rien à voir avec le commerce en ligne, qui s’en soucie ? C’est même justement l’absence de référence directe à l’univers du livre qui nous a parue pouvoir offrir plus de sens, plus de force, plus de d’imaginaire au nom.

Parce que, effectivement, ce qui nous plaisait dans ce nom, c’était les valeurs et les références qu’on pouvait lui associer : les loisirs, la détente, la famille, le soleil, la liberté, l’espace, la convivialité. Cerise sur le gâteau, on pouvait aussi filer la métaphore de lieux déjà bien connus de la ville : la Piscine (tiens, personne ne s’étonne plus que notre musée s’appelle la Piscine…), le Grand Bassin, le Vestiaire, et bien sûr la proximité physique et phonétique de la Grand’Place, cela permettait d’inscrire la Grand Plage dans un ensemble de noms déjà existants, et de souligner encore l’appartenance de la médiathèque au réseau d’équipements culturels de la ville.

Au final, la Grand’Plage sera donc un lieu de lecture publique et de démocratisation culturelle largement rénové, en phase avec son temps, en harmonie avec les usages et les souhaits des roubaisiens, une référence nationale (la Bibliothèque Numérique de Roubaix fait partie des 10 bibliothèques numériques labellisées par le Ministère de la Culture); il fallait bien un nouveau nom décalé, original et sympathique pour dire tout ça 🙂

Non, la salle de lecture de "La Grand'Plage" ne ressemblera pas à ça, mais l'esprit est là...

Non, la salle de lecture de « La Grand’Plage » ne ressemblera pas à ça, mais l’esprit est là…(photo Ouest France)

Travaux à la Médiathèque de #Roubaix : c’est parti !

facade mediathèqueJ’ai eu le grand plaisir d’annoncer à l’ensemble du personnel de la Médiathèque samedi dernier, réuni autour d’Esther de Climmer sa directrice, que les travaux de restructuration et modernisation du rez-de-chaussée étaient définitivement validés et qu’ils pourraient très bientôt commencer.

Ce projet constitue une grande avancée pour notre Médiathèque, et va lui permettre d’offrir aux roubaisiens des prestations à la hauteur du label « Bibliothèque Numérique de Référence » dont elle s’enorgueillit, et qui n’a été attribué à qu’à 10 médiathèques en France pour l’instant !

Du côté visible, ce projet va permettre d’exploiter l’ensemble de la surface du rez-de-chaussée, y compris les anciens appartements, l’atelier reliure, une partie de la cour, etc. Sur l’espace libéré, les collections BD pourront être présentées de manière beaucoup plus attractive, des postes informatiques en libre service seront installés, des salles pour les groupes seront aménagées, une scène et salle de spectacle est prévue, et, cerise sur le gâteau, la salle des périodiques sera totalement repensée, et un café y sera installé.

Autre amélioration du projet, le patio, qui depuis près de 30 ans était uniquement décoratif, va enfin devenir accessible et pourra notamment en été accueillir ce qui pourrait devenir un des terrasses les plus sympathiques de la ville.

Côté invisible, ce projet permettra aussi, grâce aux puces RFID qui sont déjà en train d’être installées dans les articles, de mettre en place un prêt et un retour beaucoup plus ergonomiques et possibles en libre service, et en dehors des heures d’ouverture. Cela permettra aussi aux agents de la médiathèque de se consacrer à des tâches d’accueil, de conseil et de médiation.

La « bibliothèque numérique » (www.bn-r.fr), ouverte en 2007, c’est-à-dire il y a une éternité, sera aussi refondue pour mettre en place de nombreuses fonctionnalités supplémentaires.

Les travaux...de 1977 ! image www.bn-r.fr

Les travaux…de 1977 ! image www.bn-r.fr

Enfin, ce sera aussi l’occasion pour notre médiathèque de refondre son identité visuelle, et les premières propositions que j’ai vues sont très prometteuses !

D’un point de vue financier, cette opération d’ampleur bénéficie d’un financement exceptionnel de l’Etat, lié justement au statut de « Bibliothèque Numérique de Référence » ; c’est bien la preuve que c’est en étant ambitieux, précurseur et innovant que Roubaix trouve les moyens de ses ambitions, et nous avons bien l’intention de continuer dans cette dynamique.

Enfin, il faut préciser que ces travaux, s’ils ont été préparés par les services municipaux et l’équipe municipale précédente, ont attendu que Karima Zouggagh, nouvelle conseillère municipale déléguée à la Commission d’Appel d’Offres, s’assure que les meilleurs prix avaient été négociés avec l’ensemble des intervenants, et que j’étais en phase avec tous les détails du projet en tant que nouvel élu, ce qui était heureusement le cas.

La Médiathèque va donc rentrer dans une phase de travaux d’environ 1 an. Elle créera bien sûr quelques désagréments pour les usagers, que je remercie par avance de leur compréhension ; et pour les employés, dont je sais qu’ils sauront faire la part des choses, en attendant de disposer d’un équipement totalement rénové.