Roubaix : où sont les drives ?

lp drive

Les drives, c’est de loin le segment le plus dynamique de la distribution de ces dernières années. A cela de très bonnes raisons : une législation beaucoup plus souple et en cours de rigidification, ce qui accélère le mouvement; la maturité des techniques web qui en sont le corollaire indispensable, la saturation ou le ras-le-bol des clients vis à vis des hypers gigantesques, et la possibilité d’ouvrir d’aller chercher quelques points de marché à la barbe de ses concurrents en s’installant au rond point d’à côté.

drive leclerc coffre

Quelques ordres de grandeur, pour bien montrer qu’il ne s’agit pas d’un épiphénomène bobo ou limité aux zones de chalandises CSP+, mais bien d’un mouvement de fond à l’échelle nationale : au 1er septembre 2013, Drive Insights recensait 2159 implantations, dont 66 sur les seuls mois de juillet et août (détails sur http://www.olivierdauvers.fr/2013/09/06/drive-qui-a-ete-le-plus-actif-cet-ete/).

drive - ouverture

Dans les dernières tendances, le drive élargit son univers marchand, et ne se cantonne plus aux supermarchés et hypermarchés alimentaires. On connaît ainsi sur la métropole lilloise un Biodrive, un GelDrive, et il existe des hard discounts drive (Leader Price), et la distribution spécialisée est en train de s’y mettre (d’ailleurs, les cours matériaux des GSB n’étaient-elles pas des drives avant la lettre…).

Et Roubaix dans tout ça ? Berceau de la distribution française moderne, depuis longtemps habituée aux formes de commerce contemporaines, on aurait pu s’attendre à y voir bourgeonner les drives … Or c’est tout le contraire qui se produit : il n’y a toujours pas un seul drive pour une ville de près de 100000 habitants; alors qu’ils pullulent dans les villes alentour!

drive-auchan-réserve

Faisons le compte : ni le Géant de centre ville, ni les supermarchés (Intermarché) de la ville ne sont passés au drive. En revanche, au voisinage, c’est l’explosion : Auchan Drive à Leers bien sûr; Chronodrive à Croix et Wasquehal, Leclerc à Hem, et même Wattrelos qui annonce, tout près de la frontière roubaisienne (au rond-point du Sartel, au sein d’un éco-village), l’ouverture d’une enseigne encore mystérieuse !

drive itm 2

La situation est d’autant plus étonnante que le commerce roubaisien n’est pas en forme olympique : 2 supermarchés Match ont fermé, et l’un est resté une friche commerciale pendant des années avant que l’enseigne hallal Le Triangle ne le remplace cet été. Le Géant Casino vivote (pour rester poli), les hard discounters semblent tenir le haut du pavé. Implanter une nouvelle forme de vente n’aurait sans doute pas été absurde.

drive itm

Il ne s’agit pas non plus d’un problème foncier d’emplacements disponibles : un rapide examen des implantations possibles permet d’en identifier facilement plusieurs, sans être un spécialiste de l’immobilier commercial : station service Oil du bld Gustave Delory, friche Devianne du centre-ville (derrière la Banque de France et Midas), boulevard Gambetta à proximité du KFC, imprimerie du bld Jean Jaurès, abords du rond point de l’Epeule, zone commerciale de la Cense toujours sur Delory… Avec axes de communication fréquentés, et zones de chalandise aisée; qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas de drive à Roubaix parce que Roubaix est pauvre, on ne parle pas d’en implanter aux 3 Ponts.

Il faut sans doute en conclure que les 2 raisons principales en sont :

. le manque d’action de la mairie sur l’identification de cette piste de développement économique, de repérage des emplacements, d’échanges avec les enseignes concernées (dont certaines ont leur siège à quelques centaines de mètres de la ville!), ainsi que de mise en avant des atouts de la ville.

. les effets de l’image de marque déplorable de la ville, dans les domaines commerciaux, fruits là aussi d’une longue histoire économique pas toujours reluisante (Roubaix 2000 et la descente aux enfers du commerce de centre-ville en témoignent), qui donnent sans doute des sueurs froides aux enseignes pas encore implantées sur Roubaix pour y venir ou pour y développer leurs activités, et qui préfèrent miser sur une périphérie qui paraît plus favorable.

A 6 mois des élections municipales, voilà un exemple concret de dossier sur lesquels on aimerait voir des prises de conscience, voire (soyons fous!) des propositions concrètes des futures listes. A bon entendeur…

________________________________

mise à jour du 26 janvier 2015

Cet article est visiblement ressorti du fond des internets et émeut quelques clients de « La Ruche Qui Dit Oui », drive de produits fermiers sur l’avenue Jean Jaurès le jeudi après midi. Quelques remarques à ce sujet :

. La Ruche n’était pas encore lancée en septembre 2013 lors de l’écriture de ce billet. C’est effectivement une proposition commerciale attractive et qui a l’air de remporter un réel succès – ce qui a fortiori renforce l’objet même de cet article…

. cependant j’ai quelques difficultés à l’associer à la notion classique de drive. On est plus pour moi sur un point d’emporté temporaire, puisque le créneau n’est que de 3 h par semaine, et qu’il n’y a pas de stocks sur place. Le service associé est donc nettement différent d’un drive ouvert 70 h par semaine. C’est néanmoins un premier pas très encourageant…

. on se reportera aussi à mon article sur l’ouverture de O’Tera à St André, sur un sujet connexe et où je cite La Ruche…

7 réflexions au sujet de « Roubaix : où sont les drives ? »

  1. LESAGE

    Un drive de produits fermiers existe à Roubaix depuis octobre 2013.

    Chaque semaine, plus de 500 produits issus d’une trentaine de producteurs locaux sont commandables sur le site internet http://www.laruchequiditoui.fr/3150 : légumes, fruits, viande, produits laitiers, poisson, pain, glaces artisanales, (…) Le retrait des commandes passées sur internet s’effectue tous les jeudis entre 16h et 19h sur le parking couvert de l’imprimerie Barbieux, 70 avenue Jean Jaurès à Roubaix.

    Répondre
    1. plichon

      Je confirme l’existence de ce drive de produits fermiers, où je fais une partie de mes courses hebdomadaires: produits frais, légumes de saison, plats cuisinés, pains, produits bio également. on y trouve en chaque saison de quoi manger sain, avec en plus une convivialité que n’offre pas les drive des grandes enseigne.
      Allez-y, ce n’est pas plus cher qu’ailleurs, c’est meilleur, et c’est plus sympa!
      F

      Répondre
      1. Fred Auteur de l’article

        je confirme moi aussi l’existence de ce drive d’autant plus que j’en suis moi-même client. Merci aussi de noter que cet article date de septembre 2013…

        Répondre
  2. marie-cécile DUPONT

    J’ai découvert LA RUCHE QUI DIT OUI lors de l’émission de France3 « DANS VOTRE REGION » (matin); le principe m’a beaucoup intéressée car on peut « choisir » soi-même les différents produits sur le site (on ne reçoit pas un « panier surprise « )! Le RUCHE de Roubaix se trouvant à 800m de chez moi ! je n’ai pas hésité ! les produits sont bons et frais ; certains sont BIO. je suis sûre d’acheter aux producteurs de ma région … l’accueil efficace et souriant !

    Répondre
  3. Lemaire

    Vous oubliez les ruches des producteurs locaux : nous avons sur Roubaix une superbe « ruche qui dit oui », qui elle, est un commerce drive. Nous réceptionnons tous les jeudis soirs nos produits sur le parking de l’imprimerie Jean Jaurès en face du parc Barbieux justement. Cette ruche est l’une des plus grosse de la région…

    Répondre
  4. lamarque

    Je suis une cliente de « la ruche qui dit oui » et suis étonnée que l’information ne soit pas parvenue plus tôt jusqu’à vous …
    Un choix certes plus limité que sur Auchan ou Consort mais des produits de qualité et locaux … voilà de quoi réjouir nos palais et notre esprit civique …

    Répondre
    1. Fred Auteur de l’article

      effectivement en septembre 2013 quand j’ai rédigé cet article l’information n’était pas encore parvenue à moi, et pour cause 😉 j’en suis maintenant un client régulier…

      Répondre

Répondre à plichon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *