Anne-Sophie Danjou a pris son dernier chemin de Traverse…

 

Anne-Sophie, le jour de la Garden Pride

Anne-Sophie, le jour de la Garden Pride

Il est des êtres qui illuminent nos vies, qui éclairent le chemin, dont la rencontre nous rend meilleurs. Assurément, Anne-Sophie Danjou étaient de ceux-là. Elle l’aurait bien sûr tout à fait nié, aurait répondu « non mais ça va pas » et aurait rougi…

C’est pourtant ce que je retiens d’elle, 2 ans seulement après avoir fait sa connaissance, commencé à fréquenter les « Jardins de Traverse » dont elle s’occupait, et finalement l’avoir considérée comme une amie.

Un repas fin novembre...

Comment cela a-t-il commencé ? Je ne m’en souviens pas vraiment, peut-être était-ce la Garden Pride du printemps 2014 qui avait attiré notre attention et nous avait donné envie de pousser la porte de ce drôle de lopin de terre en contrebas de la voie ferrée, à l’Epeule, qu’on appelle le Jardin de Traverse. Anne-Sophie nous y avait si bien accueillis que nous nous sommes rapidement sentis les bienvenus, à l’aise; avons fait connaissance avec les habitués du lieu ; et sans trop y réfléchir nous nous y sommes retrouvés souvent les beaux week-ends d’été, à pique-niquer ensemble; à accueillir les moutons de la Condition Publique, à préparer sous sa houlette des ateliers zéro déchet ou des tartines aux fleurs pour les journées du Patrimoine…

Toutes ces activités étaient supervisées par Anne-Sophie, qui était assurément l’âme du lieu, l’inspiratrice, et plus prosaïquement une inlassable cheville ouvrière du travail de jardin et de l’organisation des activités, en plus d’être une vraie spécialiste du sujet.

C’est sans doute la Garden Pride qui exprimait le mieux les différentes facettes de l’engagement d’Anne-Sophie, à la fois environnemental, artistique, social et humain; puisque déguisés en légumes, nous avons défilé en avril dernier sous sa houlette en compagnie des résidents du foyer de vie Singulier Pluriel, pour terminer tous ensemble bien sûr en mangeant au Jardin.

La soupe après la Garden Pride

La soupe après la Garden Pride

C’est un petit miracle que tout cela fonctionne; que ce Jardin fonctionne; que tant de gens venus de tous horizons de Roubaix (et d’ailleurs !) s’y retrouvent, et bien sûr cela tenait pour beaucoup à l’implication d’Anne-Sophie, à sa manière à la fois délicate et ferme, à sa force de conviction, à son envie de faire avancer les choses.

Son combat contre la maladie s’est achevé la semaine dernière; bien trop tôt, bien trop jeune… un dernier hommage lui sera rendu lundi 8 février matin à St Jean Baptiste à 11h, gageons que nous serons nombreux à nous y rendre pour lui dire merci…

Anne-Sophie au jardin, photo Voix du Nord

Anne-Sophie au jardin, photo Voix du Nord

l’article que lui a consacré la Voix du Nord, ainsi que celui du Blog de Roubaix

l’émouvant reportage vidéo du Blog de Roubaix au Jardin de Traverse en …2007 !

 

Une réflexion au sujet de « Anne-Sophie Danjou a pris son dernier chemin de Traverse… »

  1. Thanh

    des ateliers de cuisine, des stands zéro déchet à la mairie, des pique-niques au jardin, des discussions, des conseils, la gestion de sa page FB… tant de souvenirs, de moments agréables et pourtant pas assez. Il restait tant de choses à faire. Repose en paix mon amie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *