Késako la CLETC…?

La vie politique est aussi faite de ces instances mystérieuses, de ces sigles incompréhensibles, de ces procédures improbables, de ces commissions apparemment feutrées et techniques mais dont on découvre un jour l’importance cruciale.
Les bâtiments du siège de Lille Métropole (photo LM)

Késako  Les bâtiments du siège de Lille Métropole (photo LM)

La CLETC de Lille Métropole vient de connaître sa séance d’installation cette semaine. De quoi s’agit-il? De la Commission Locale d’Evaluation des Transferts de Charges. Eh oui, le sigle même en dit peu sur le rôle réelle de cette commission.
Pourquoi des transferts de charges ? Tout simplement parce que, à l’initiative de l’état et notamment de la loi « Mapam » récemment votée, Lille Métropole va bientôt se doter de nouvelles compétences qui étaient auparavant exercées par les communes. Parmi les premières, l’énergie, la politique de la ville, ou le tourisme. On voit tout de suite qu’il ne s’agit pas de sujets anodins, mais de sujets qui sont au cœur de la vie quotidienne, avec des enjeux financiers ou immatériels colossaux.
Qui dit transfert de compétences, dit qu’il faut soit transférer les agents qui s’en occupent; ou embaucher de nouveaux agents pour s’en occuper. Et aussi transférer les ressources qui permettent de financer ces compétences, c’est à dire isoler dans le budget des villes ce qui correspondaient à ces activités, et le transférer à la métropole. On imagine bien les débats lourds de conséquences que ces transferts peuvent entraîner, mais aussi l’aspect technique de ces débats.
La liste des membres du bureau de la CLETC

La liste des membres du bureau de la CLETC

J’ai été désigné par la ville de Roubaix comme un de ses représentants à la CLETC; et mercredi lors de la séance d’inauguration ma nomination au bureau de cette commission a été validée. Le bureau, composé de 15 membres, est l’instance intermédiaire qui prépare les dossiers qui seront votés par la commission plénière. A ce titre, je serai donc au cœur des discussions de cette instance; et pourrai ainsi faire valoir l’intérêt de Roubaix dans ces transferts, tout en défendant les règles de la communauté.
Ce rôle sera d’autant plus important que les transferts de compétence prévus seront significatifs pour Roubaix, et dès 2015 avec la compétence tourisme. Ce rôle obscur de la CLETC, c’est aussi une garantie pour Roubaix que ces transferts se feront dans le respect de son intérêt…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *