Et si on trouvait ensemble un nouveau nom à la Médiathèque..?

La Médiathèque de Roubaix est un équipement phare de la ville, vous le savez déjà. Une des 10 de France à s’enorgueillir du label “Bibliothèque Numérique de Référence”, elle va bientôt se lancer dans un an de travaux qui vont radicalement la transformer.

mediatheque-facade

Le rez-de-chaussée sera totalement rénové, et accueillera tout d’abord une zone de prêt et retour centralisée et en partie automatisée, en utilisant la technologie RFID. L’actuelle triste salle de lecture fera place à un pimpant café et sa salle, qui pourra donner directement sur le patio si le temps le permet. L’arrière du rez-de-chaussée sera accessible au public pour la zone bande dessinée, et une salle de périodique avec des accès informatiques sera aussi installée sur le côté droit. Enfin, cerise sur le gâteau, une salle de spectacle d’une centaine de place sera installée sur le côté gauche.

C’est donc une médiathèque flambant neuve et surtout pleine d’innovations que nous connaîtrons dans une année à peu près.

Tellement pleine d’innovations que Véronique Lenglet, conseillère municipale déléguée en charge de la Médiathèque, et moi-même nous sommes demandé si l’appellation “Médiathèque” ou “Médiathèque de Roubaix” continuait à lui correspondre. Et nous nous sommes dit que non. Que c’était assez réducteur. Que si le prêt de documents restait une partie importante de son activité, elle ne représentait pas tout, et surtout que dans les années à venir cette partie allait sans doute diminuer, au profit d’activités culturelles, de documents électroniques, de bibliothèque numérique, ou simplement d’un concert ou d’un café.

Et je ne parle même pas du fait que les Archives Municipales sont rattachées à la Médiathèque, ce que peu savent.

D’où notre idée qu’il fallait donner un vrai nom à l’équipement, moins descriptif, moins utilitaire; plus évocateur et plus en phase avec sa nouvelle vocation. Pour bien signifier que c’était une nouvelle vie, une étape majeure dans l’histoire de l’équipement.

Pour ce faire, il nous a semblé judicieux de laisser la parole aux roubaisiens impliqués dans la vie de la Médiathèque. Nous allons donc réunir dans les jours et semaines qui viennent un groupe composite, avec des représentants des usagers, des employés de la Médiathèque, des acteurs culturels de la ville, des artistes, des écrivains, des jeunes, des étudiants, et tâcher de les faire réfléchir ensemble à un nouveau nom. Nous ne ferons pas appel à une agence marketing spécialisée en naming ou autre, nous faisons confiance à la créativité collective des roubaisiens…

Qu’en sortira-t-il ? Je ne le sais pas encore. Mais peut-être trouveront-ils LE nom qui fait tilt, et que les roubaisiens utiliseront comme une évidence dans quelques années, se demandant comment ça s’appelait avant. On vous tient au courant !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *